E-liquides : existe-t-il un risque de surdosage en nicotine ?

Publié le : 16 août 20214 mins de lecture

La nicotine est évidemment l’agent responsable de la dépendance à la cigarette. Néanmoins, cet alcaloïde participe grandement dans le processus de sevrage d’un fumeur. Introduit par le biais du vapotage, en utilisant du e-liquide à la nicotine, il importe de rester vigilant quant au risque de surdosage.

Risquez-vous le surdosage en nicotine avec l’e-liquide ?

La nicotine est psychoactive et intervient directement sur le système nerveux. Le manque de cette substance entraîne alors chez son consommateur un effet addictif. Ainsi, si vous n’êtes pas dépendant à cette substance, évitez de vapoter du e-liquide nicotiné. Dans ce sens, ne prenez que les recharges qui indiquent 0 mg/ml de nicotine. Vous pouvez, entre autres, trouver différents produits adaptés à vos besoins sur l’e-shop de cigarettes électroniques Taffe-elec.

Par ailleurs, si vous avez un besoin précis de nicotine, il importe de le combler convenablement. Si vous inhalez du e-liquide en ignorant le pourcentage de nicotine qu’il contient, vous pouvez risquer le surdosage. Il faudra ainsi porter une attention particulière au dosage de la nicotine lors de l’achat de votre e-liquide. Il est notamment exprimé en mg/ml.

Les effets de la nicotine sur l’organisme

Il importe de préciser que la consommation de nicotine ne présente pas de danger pour le fumeur, à la quantité qu’il ingère. Le tabac contient, en effet, divers autres composants, dont l’ammoniac, les aldéhydes, le monoxyde de carbone et les cétones qui s’avèrent néfastes pour la santé. Composant spécifique de la plante de tabac, la nicotine n’engendre pas de maladie. On la retrouve d’ailleurs, mais en moindre quantité dans certains légumes comme la pomme de terre, la tomate ou l’aubergine.

En qualité de stimulant, la nicotine agit de différentes manières sur l’organisme. Sa consommation entraîne une poussée d’adrénaline, ce qui engendre l’augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque. Par la même occasion, le pourcentage de dopamine accroît, déclenchant alors la sensation de bien-être et de plaisir. C’est lorsque cette dernière s’estompe que l’effet de manque émerge.

Les signes du surdosage en nicotine

Certains états et symptômes peuvent vous alerter quant au surdosage avéré en nicotine. Vous pouvez notamment être victime d’insomnie, de vertiges, de nausées, de vomissement ou de sécheresse buccale. Certains fumeurs ou vapoteurs notent même de la tachycardie, des douleurs abdominales pouvant aller à la diarrhée.

Attention ! Consommée à dose élevée, la nicotine peut être mortelle en empoisonnant le système nerveux central. La quantité létale pour l’être humain serait, entre autres, située entre 500 mg et 1 g.

Pourtant, le risque de surdosage est réel. Pour contrôler efficacement la dose de nicotine que vous ingérez, évitez de combiner deux sources de nicotine. Si vous avez, entre autres, adopté le vapotage, ne fumez plus de cigarette classique et ne mâchez pas de gomme nicotinée.

Plan du site